Séance

Shiatsu

Issu de la Médecine Traditionnelle Japonaise, le Shiatsu n’est pas un simple massage, mais bel et bien une "Thérapie Shiatsu", agissant sur toutes les sphères de l'individu, pour le ramener vers une situation de bien-être optimale. Qu’il soit curatif (troubles osteo-articulaires, vasculaires, douleurs névralgiques, digestives, dérèglements hormonaux, sommeil, inconforts physiques ou psychiques, stress, tensions nerveuses, etc…) mais aussi préventif, le Shiatsu a la possibilité de répondre à l’essentiel des troubles humains. 

Plongeant ses origines dans la médecine ancestrale Chinoise et bien sûr Japonaise, le Shiatsu fut créé au début du XXème siècle par l’élite des thérapeutes manuels japonais qui souhaitaient donner au Japon une méthode efficace de traitement du corps par les mains. Mixant la science moderne et l’apport occidental des méthodes telles que l’ostéopathie ou la chiropraxie aux connaissances traditionnelles du corps et de son circuit énergétique, le Shiatsu a su trouver sa place au sein de la communauté médicale japonaise puisque la formation est validée par un diplôme d’Etat.

Pour  la petite histoire ..

Actuellement l’Autriche et la Suisse le reconnaissent comme médecine complémentaire. Au Japon d’abord, mais également en Europe, de nombreuses études scientifiques attestent de l’efficacité du Shiatsu comme méthode de soin. Chaque année des centres hospitaliers, cliniques ou médico-sociaux ouvrent leurs portes au Shiatsu afin de traiter le personnel (comme notamment le CHU de Caen) ou bien parfois les patients eux-mêmes. Le Shiatsu devient LA nouvelle méthode manuelle en vue.

Cependant en dehors de tout ceci le Shiatsu est également une magnifique ouverture à la connaissance de Soi et des autres. Son apprentissage long et parfois fastidieux réclame pugnacité, effort, dépassement de soi physique et psychologique.  Se former au Shiatsu propose un point de vue autre sur l’Humain, grâce à la philosophie orientale, afin d’apporter un aspect complémentaire à l’équilibre et la prise de conscience de la santé et de son environnement. C’est ce que la philosophie japonaise appelle le « DO » la Voie, un chemin d’apprentissage perpétuel.

Plongeant ses origines dans la médecine ancestrale Chinoise et bien sûr Japonaise, le Shiatsu fut créé au début du XXème siècle par l’élite des thérapeutes manuels japonais qui souhaitaient donner au Japon une méthode efficace de traitement du corps par les mains.


Mixant la science moderne et l’apport occidental des méthodes telles que l’ostéopathie ou la chiropraxie aux connaissances traditionnelles du corps et de son circuit énergétique, le Shiatsu a su trouver sa place au sein de la communauté médicale japonaise puisque la formation est validée par un diplôme d’Etat.

La pratique de la Médecine
Traditionnelle Chinoise (MTC)
ou de la Médecine Traditionnelle
Japonaise (MTJ) repose sur

 4 PILIERS FONDAMENTAUX 

Le praticien observe attentivement son client (appelé Jusha en japonais) dès son arrivée dans le cabinet (posture et symétrie du corps, couleur du visage, poignée de main, timbre de la voix...). Seule la première séance débute par un entretien relativement long (environ 20 minutes), ce qui permet au praticien de mieux comprendre la globalité de la personne. Indispensable pour un travail holistique de qualité.

01. L'observation

02. l'écoute

Il est indispensable pour le praticien de connaître les antécédents ou traitements médicaux en cours, les habitudes alimentaires ou autres de son receveur ; ce sont des indications essentielles au bon travail du praticien. 

03. LE TRAVAIL DE TOUCHER,
DE PRESSIONS, D'éTIREMENTS
ET DE MOBILISATIONS

Il consiste en la palpation du corps pour détecter les tensions physiques ou d’autres phénomènes qui vont conditionner le travail du praticien et lui permettre d’être efficace. En Shiatsu, ce ne sont pas les yeux qui doivent voir, ce sont les mains du praticien. 

04. LE ressenti

Il permet de ressentir finement les flux énergétiques, les émotions, les mouvements spontanés, l'amplitude de la respiration du patient). 

Tout praticien Shiatsu digne de ce nom doit être à l'écoute des personnes qui reçoivent sa pratique.

C'est pourquoi aucune séance ne ressemble à une autre. Cependant, certains moments clés ou principes intangibles seront reproduits à chaque séance.

La pratique de la
Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) ou de la Médecine Traditionnelle
Japonaise (MTJ) repose sur

 4 PILIERS FONDAMENTAUX 

Le praticien observe attentivement son client (appelé Jusha en japonais) dès son arrivée dans le cabinet (posture et symétrie du corps, couleur du visage, poignée de main, timbre de la voix...). Seule la première séance débute par un entretien relativement long (environ 20 minutes), ce qui permet au praticien de mieux comprendre la globalité de la personne. Indispensable pour un travail holistique de qualité.

01. L'observation

02. l'écoute

Il est indispensable pour le praticien de connaître les antécédents ou traitements médicaux en cours, les habitudes alimentaires ou autres de son receveur ; ce sont des indications essentielles au bon travail du praticien. 

03. LE TRAVAIL DE TOUCHER,DE PRESSIONS, D'éTIREMENTS ET DE MOBILISATIONS

Il consiste en la palpation du corps pour détecter les tensions physiques ou d’autres phénomènes qui vont conditionner le travail du praticien et lui permettre d’être efficace. En Shiatsu, ce ne sont pas les yeux qui doivent voir, ce sont les mains du praticien. 

Il permet de ressentir finement les flux énergétiques, les émotions, les mouvements spontanés, l'amplitude de la respiration du patient). 

04. LE ressenti

Tout praticien Shiatsu digne de ce nom doit
être à l'écoute des personnes qui
reçoivent sa pratique.

C'est pourquoi aucune séance ne ressemble
à une autre. Cependant, certains moments
clés ou principes intangibles seront
reproduits à chaque séance.

L'ensemble du corps ou seulement certaines parties peuvent être traitées.
Des pressions, tantôt légères, tantôt profondes, sont exercées sur les points des méridiens
et points d'acupuncture, s'adaptant aux réactions du corps (parties pleines ou vides ;
zones chaudes ou froides, sensibles, tendues ou bloquées ;
respiration ample ou étriquée ; mouvements spontanés).

D'autres manœuvres sont également pratiquées pendant la séance pour la rendre plus fluide et plus dynamique : étirements et mobilisations des membres, pressions musculaires, etc...
La séance du praticien s'adapte au schéma corporel du receveur.

Toutes mes séances répondent à ces principes et piliers. 


Dans ce cadre de travail exigent, il est conseillé et demandé de prévoir des sous-vêtements confortables (boxer pour les hommes, boxer + brassière de sport pour les femmes pour éviter de se blesser avec un soutien-gorge à armatures).  Voir la peau est indispensable au praticien ; la toucher et déterminer sa texture, sa chaleur, sa dureté font partie de l’indispensable travail de ressenti. Enfin, certaines techniques utilisées, comme le Teishin ou la moxibustion imposent un travail sur peau nue.

conseils

déroulement séance


Pour les séances de Shiatsu de Confort, le Jutsa peut rester habillé (prévoir des vêtements souples, shorts et tee-shirts à manches courtes). Le receveur est allongé sur un futon moelleux et souple (matelas japonais), ce qui est une position confortable, même pour les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’obésité. 

L'ensemble du corps ou seulement certaines parties peuvent être traitées. Des pressions, tantôt légères, tantôt profondes, sont exercées sur les points des méridiens et points d'acupuncture, s'adaptant aux réactions du corps (parties pleines ou vides ; zones chaudes ou froides, sensibles, tendues ou bloquées ; respiration ample ou étriquée ; mouvements spontanés).

D'autres manœuvres sont également pratiquées pendant la séance pour la rendre plus fluide et plus dynamique : étirements et mobilisations des membres, pressions musculaires, etc... La séance du praticien s'adapte au schéma corporel du receveur.

Toutes mes séances répondent à ces principes et piliers. 


Dans ce cadre de travail exigent, il est conseillé et demandé de prévoir des sous-vêtements confortables (boxer pour les hommes, boxer + brassière de sport pour les femmes pour éviter de se blesser avec un soutien-gorge à armatures).  Voir la peau est indispensable au praticien ; la toucher et déterminer sa texture, sa chaleur, sa dureté font partie de l’indispensable travail de ressenti. Enfin, certaines techniques utilisées, comme le Teishin ou la moxibustion imposent un travail sur peau nue.

conseils

déroulement séance


Pour les séances de Shiatsu de Confort, le Jutsa peut rester habillé (prévoir des vêtements souples, shorts et tee-shirts à manches courtes). Le receveur est allongé sur un futon moelleux et souple (matelas japonais), ce qui est une position confortable, même pour les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’obésité. 

Il n'existe pas de séance standard. Tout shiatsu doit correspondre à la personne qui le reçoit, en fonction de ses besoins et des conditions du moment.

A l'issue d'une séance de shiatsu, le receveur éprouve généralement une sensation de demi-sommeil, après avoir relâché des tensions physiques et mentales et des blocages émotionnels. Une sensation de bien-être qui se poursuit les jours suivants. 

Il est fortement conseillé de prévoir du temps libre et au calme après votre séance. Surtout, pensez à boire suffisamment et régulièrement.

S'adapter à tout moment à la
personne qui reçoit le shiatsu

LES BIENFAITS

DU SHIATSU

Réduction du stress et des tensions ;

Stimulation de la circulation sanguine et lymphatique ;

Renforcement du système d'autodéfense de l'organisme ;

Harmonisation (équilibre) du système énergétique dans sa globalité ;

Apport d'une détente physique et psychique, contribuant ainsi à améliorer le bien-être ;

 Pour les sportifs (professionnel ou non), il apporte de meilleures conditions de récupération,
de relaxation et de régénération musculaire ;

 Il peut aussi aider dans les cas suivants : le manque d’énergie,
les douleurs musculaires localisées ou les troubles émotionnels ;

 Permet de réduire l’intensité des douleurs chroniques ;

 A un effet bénéfique sur les perturbations du sommeil, les cas de perte d'appétit,
les changements d'humeur.

Réduction du stress et des tensions ;

Stimulation de la circulation sanguine
et lymphatique ;

Renforcement du système d'autodéfense
de l'organisme ;

Harmonisation (équilibre) du système énergétique dans sa globalité ;

Apport d'une détente physique et psychique,
contribuant ainsi à améliorer le bien-être ;

 Pour les sportifs (professionnel ou non),
il apporte de meilleures conditions de récupération, de relaxation et de
régénération musculaire ;

 Il peut aussi aider dans les cas suivants :
le manque d’énergie,
les douleurs musculaires localisées
ou les troubles émotionnels ;

 Permet de réduire l’intensité des
 douleurs chroniques ;

 A un effet bénéfique sur les perturbations
du sommeil, les cas de perte d'appétit,
les changements d'humeur.

Quelles sont
les CONTRE-INDICATIONS du shiatsu ?

 CONSEILS

- Cas d'urgences : fracture, hémorragie, épilepsie, syndrome abdominal aigu, ainsi que toute autre affection grave nécessitant l'intervention immédiate d'un médecin ou d'un chirurgien
- Ostéoporose sévère avec prise de corticoïdes au long cours
(risques de fractures)
- Phlébite : mollet rouge, gonflé, chaud et douloureux au toucher


- Inflammation aiguë
- Dermatose importante, infection cutanée
- Troubles cardiaques ou pulmonaires, 
- Infarctus récent : le Shiatsu entraine une augmentation de la circulation sanguine que le cœur ne peut pas gérer avant trois mois environ, ceci en fonction de l’âge de la personne et de la capacité à la rééducation cardiaque


- Fièvre importante, toute maladie aiguë avec fièvre de plus de 39°C : c’est un signe de lutte de l’organisme contre l’agent infectieux, et il est par conséquent inutile de le surcharger, le Shiatsu ayant pour effet d’augmenter la température corporelle centrale. 
Etat de nervosité excessive ou d’ébriété 
- Présence de cicatrices opératoires récentes
- Fractures de moins de 6 semaines.




Quelles sont
les CONTRE-INDICATIONS du shiatsu ?

C
O
N
S
E
I
L
S

- Cas d'urgences : fracture, hémorragie, épilepsie, syndrome abdominal aigu, ainsi que toute autre affection grave nécessitant l'intervention immédiate d'un médecin ou d'un chirurgien

- Ostéoporose sévère avec prise de corticoïdes au long cours
(risques de fractures)

- Phlébite : mollet rouge, gonflé, chaud et douloureux au toucher


- Inflammation aiguë

- Dermatose importante,
infection cutanée

- Troubles cardiaques
ou pulmonaires, 

- Infarctus récent : le Shiatsu entraine une augmentation de la circulation sanguine que le cœur ne peut pas gérer avant trois mois environ, ceci en fonction de l’âge de la personne et de la capacité à la rééducation cardiaque


- Fièvre importante, toute maladie aiguë avec fièvre de plus de 39°C : c’est un signe de lutte de l’organisme contre l’agent infectieux, et il est par conséquent inutile de le surcharger, le Shiatsu ayant pour effet d’augmenter la température corporelle centrale. 
Etat de nervosité excessive ou d’ébriété 

- Présence de cicatrices opératoires récentes

- Fractures de moins de 6 semaines.